Accueil > CLIMAT-ENERGIE > Mise en oeuvre > Urbanisme & Transport durables > Vers un SCoT Zéro Carbone

Vers un SCoT Zéro Carbone

L'articulation SCOT-Plan Climat offre la possibilité de mieux maîtriser l'énergie et le rejet de gaz à effet de serre comme le préconise d'ailleurs la loi Grenelle (cf. InfoSCoT du premier semestre 2013). Pour mieux cerner les marges de manoeuvre dans ce domaine, un jeu de simulation « Vers un SCoT Zéro Carbone » a été mis au point avec l'appui du cabinet Hélianthe et a été testé auprès d'une dizaine d'élus du SCoT lors du festival des Imaginales en mai 2013. Cet outil permet de construire une stratégie à l'horizon 2030 en choisissant des cartes d'hypothèses classées en quatre grandes thématiques :

  • Population et déplacement
    : stabilité ou de croissance démographique, hypothèse de mobilité  résidentielle entre villes et campagne, choix des modes de transports

  • Consommation foncière : hypothèse de vacance des logements, choix de taux de  logements individuels/groupés, mixité fonctionnelle, part de réutilisation de site en friches

  • Maîtrise et production d'énergie : hypothèse de maîtrise de l'énergie sur la part de logements rénovés, et sur la part de maisons neuves passives, hypothèse sur la production d'énergie renouvelable dont part d'électricité

  • Réseaux de chaleur : hypothèse sur l'augmentation des logements desservis et la part d'énergies renouvelables utilisées.


L'examen des scénarii extrêmes  renseigne sur les marges de manoeuvre possibles dans le contexte des Vosges Centrales tout en restant dans des choix d'hypothèses réalistes variant entre  l'approche actuelle du SCoT et une approche très volontariste. Avec le premier scénario les émissions de gaz à effet de serre continuent d'augmenter de 1% ce qui est contraire aux objectifs nationaux. Le  scénario très volontariste correspond en  2030 au niveau de progression nécessaire pour atteindre le facteur 4 en 2050, soit la division par quatre des émissions de gaz à effet de serre par rapport à la situation de 1990.  

Dans ce second scénario, les postes les plus performants en réduction de gaz à effet de serre sont le recours important aux énergies renouvelables, l'isolation thermique des logements et l'évolution des modes de transport.

Cette démarche prospective sous forme de jeu de simulation  peut-être reconduite dans le cadre des groupes de travail pour la révision du SCoT ou à la demande auprès de communautés d'agglomération (mais l'échelle de réflexion reste le territoire du SCoT).

Retrouver le rapport de la simulation de 2013 en pièce jointe.